Anandamathboutique

Newsletter

Surmatelas anti-ondes

Surmatelas anti-ondes

Le surmatelas a cela d'intéressant qu'il ne nécessite pas un contact direct avec la peau et peut se placer sous une alaise et un drap-housse.

Plus de détails


310,00 € TTC


Surmatelas anti-ondes - protection de l'électrosmog  ES-PRÄVENT

 

Tailles disponibles :

70x190 cm

80x200 cm

90x190 cm

140x190 cm

160x200 cm 

180x210 cm

 

 

Fourni avec cordon et prise

(en photo : le surmatelas 160 x 200 cm)

 

Le surmatelas ES-PRÄVENT, de technologie allemande, vous permettra de dormir à l'abri de l'électrosmog et de protéger la glande pinéale pour une bonne production de mélatonine. Une fois connecté à la terre, sa présence active génère un champ exempt de pollutions électromagnétiques de toutes natures (électriques, hautes fréquences, telluriques et géopathogènes telles que source, faille ou perturbation du réseau Hartman sous votre lit).

 

Le surmatelas ES-PRÄVENT est certifié par l'IGEP (Société internationale de recherche sur la pollution électromagnétique IGEF Ltd.)

 

Les résultats de nos examens ont révélé que le - matelas de blindage -ES-PRÄVENT- est adapté comme mesure de protection pour la diminution de la tension corporelle.

Les exigences de la Société internationale de recherche sur la pollution électromagnétique IGEF pour l'attribution du label de contrôle IGEF sont remplies intégralement.

 

 

 

Utilisation :

Le surmatelas se place sur le matelas, sous l'alaise et le drap-housse. Aucun contact corporel n'est nécessaire contrairement à la technologie Earthing des produits américains.

 

A l'extrémité du surmatelas, une connexion avec un fil et une prise vous permettront de le relier à la prise de terre (que vous aurez pris le soin de vérifier avec un testeur de terre). Si toutefois vous n'aviez pas de terre satisfaisante chez vous, vous pouvez toujours en installer une grâce à l'accessoire "tige métallique de terre" si vous avez un jardin.

 

Recommandation : il est important de tester la qualité de votre terre avant de vous brancher sur un appareil Earthing. En effet, les installations électriques sont parfois trop anciennes, ou mal installées, et la connexion à la terre peut être selon les cas inexistante ou défaillante.

 

Différence entre le demi-drap Earthing et le surmatelas : la technologie Earthing draine votre charge électrique corporelle par contact tandis que le surmatelas vous protège par isolement. Le surmatelas a cela d'intéressant qu'il ne nécessite pas un contact direct avec la peau et peut se placer sous une alaise et un drap-housse. Il ne demande aucun entretien contrairement aux draps Earthing. La durée de vie du surmatelas est par conséquent bien plus longue que le demi-drap. Une fois installé, on l'oublie !

 

Entretien

Ne se lave pas sauf cas extrême. Ne pas utiliser de machine à laver. Ne pas mettre au teinturier. En cas de tâche, utiliser de l'eau et du savon et laver à la main à l'eau froide ou bien nettoyer à la vapeur.

 

 

Témoignage de François R. - ostéopathe / biokinergiste à Paris

Expérimente la mise à la terre de ses patients dans sa pratique de soin depuis février 2012 avec le surmatelas 70x190cm ES-PRÄVENT.

 

«J’ai observé qu’au fil du soin le patient ‘se déposait’ sur la table au point que certains parmi les plus tendus, trouvaient difficile de bouger lors de la mise en place de certaines techniques. Les patients arrivent souvent avec un système sympathique très stimulé ce qui crée soit une difficulté pour se détendre et accueillir le soin, soit une fatigue qui diminue la capacité d’intégrer le soin, le surmatelas les aidant à passer en mode parasympathique diminue ces inconvénients. La détente générale est meilleure permettant un meilleur accueil des techniques par les tissus, celles-ci sont moins invasives, plus en adéquation avec la problématique et plus vite intégrées dans la dynamique globale du corps. Il y a donc moins de réactions locales aux techniques et une meilleure intégration générale du soin, c’est comme si le corps retrouvait la possibilité de gérer les informations.

En tant que thérapeute j’ai l’impression d’un « débranchage » électrique du corps (électricité due à l’environnement, au stress ou à la tension nerveuse), ma clientèle se composant principalement de citadins dont une grande partie travaille sur ordinateur. Cela se traduit par un meilleur contact, il y a moins de résistance des tissus, moins de fébrilité et moins de réactivité nerveuse. Les soins sont facilités, entre autre car le tonus musculaire élevé, nourri par la lésion ostéopathique (boucle gamma) et les stress permanents (système sympathique stimulé), baisse. Ceci permet lors des techniques musculaires ou manipulatives d’être plus doux et plus précis avec un relâchement plus complet de la zone lésionnelle, la zone respire mieux et la circulation fluidique et énergétique est meilleure.

Dans le travail des fascias, le tissu conjonctif semble comme moins retenu, ce qui facilite le travail de rééquilibrage et de détente des tissus.

D’autre part le corps plus dégagé me permet un meilleur enchaînement des différentes zones à traiter dans le soin, je vais d’une zone à l’autre avec plus de précision, en cherchant moins, je suis moins gêné par les infos parasites, le soin est plus fluide.

Malgré le fait que le patient se libère de plus de choses, je suis moins fatigué. Pour finir quand le patient se lève il est plus ‘présent et enraciné’ et certains me disent être comme ‘allégé’. Dans les jours qui suivent les patients ont moins de réactions aux soins.»

Panier  

(vide)
Publicité